Aromathérapie

Tout savoir sur l’essence de Citron

Tout savoir sur l’essence de Citron

Aujourd’hui Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique nous parle de l’essence de Citron une alliée précieuse pour faciliter la digestion, lutter contre les foies fatigués, blanchir les dents ou encore favoriser la bonne humeur ! Envie d’en savoir plus ?  

S’il y a bien un fruit connu de tous, c’est le citron. Il est partout dans toutes les cuisines du monde grâce à sa saveur caractéristique qui offre la fraicheur acide à tout plat culinaire qui l’aurait intégré ! Le fruit et sa pulpe sont très riches en vitamine C, l’acide ascorbique, de sorte que ce fruit d’hiver arrive à point nommé pour soutenir les défenses naturelles face aux risques infectieux. 

L’essence de citron

Description 

Le citron appartient à la famille des agrumes dénommé botaniquement les Citrus. Ils sont originaires d’Asie et souvent de Chine avant qu’ils n’envahissent rapidement tous les continents. Comme pour toutes les espèces de cette famille des Citrus, le Citronnier fournit plusieurs types d’extraits aromatiques selon l’organe récolté et distillé ou exprimé. 

Les fleurs du citronnier une fois distillé deviennent une huile essentielle riche en alcool, les feuilles distillées offrent une huile essentielle de Petit grain citronnier riche en esters et alcools terpéniques et le zeste du fruit exprimé mécaniquement à froid donne une essence composée de terpènes majoritaires.

Les citrus sont des arbustes munis d’épines et de feuilles d’un vert luisant et plus sombre sur la face supérieure. Ils apprécient le soleil et la chaleur et craignent le gel. Un sol pauvre bien drainé et une bonne irrigation maitrisée permet d’étendre sa culture dans des régions plutôt pauvres dont le climat est de type méditerranéen. L’essence de zeste de citron montre une concentration très élevée de limonène (terpène) régulièrement à plus de 90%. 

.

Activité thérapeutique

Saviez-vous que l’essence de citron est un véritable paradoxe cutané ? En effet, la peau ayant reçu une application de cette essence risque de montrer une hyperpigmentation en cas d’exposition solaire MAIS l’inverse se produit en absence de rayons UV. Des publications scientifiques démontrent une action dépigmentante de l’essence de citron qui lutterait contre les tâches pigmentaires.  

Mystère ? Non, la biochimie moléculaire est là pour comprendre cette activité interpellante. Au niveau du tissu sanguin, l’essence de citron développe une activité comparable à celle de la vitamine P. Elle augmente la tonicité des parois vasculaires tout en réduisant leur perméabilité. L’essence de citron figure à juste titre dans les applications cutanées pour contrer les stases veineuses et lymphatiques, varices, œdèmes, rétentions...

Comme toutes les essences d’agrumes, elles possèdent une activité antiseptique de contact. Une diffusion atmosphérique avec du citron ou une synergie avec d’autres huiles essentielles anti-infectieuses ou un gel nettoyant contenant cette synergie assure des gestes barrières efficaces et faciles à mettre en œuvre, d’autant plus que la fragrance de citron est universellement appréciée et rattachée à la perception de propreté.

Cependant, l’essence de citron connait sa principale utilisation pour de nombreux troubles du tube digestif. Elle est anti-nauséeuse, stomachique, stimulante hépatique, eupeptique et drainante. Son large emploi lui permet de figurer dans le top des 10 huiles essentielles de toute trousse d’aromathérapie familiale !

Précautions d’usage

L’essence de zeste de citron est un ingrédient alimentaire qui a été très étudié au niveau toxicologique. Son intérêt, et c’est un réel avantage, est d’être inoffensif à l’exception faite du risque de photosensibilisation.

Un bébé, une femme enceinte, un enfant tous pourraient y recourir si besoin était. La seule limite à son utilisation tient en son application cutanée avant exposition solaire prolongée. En effet, les furocoumarines sont photosensibilisantes et l’exposition solaire de plus de 30 minutes d’une peau qui a reçu l’application d’essence de citron peut rapidement montrer une rougeur voire une hyperpigmentation cutanée.

L’interdiction de cette exposition au soleil se maintiendra pendant 6 heures après application cutanée. Par voie orale, la prise d’essence de citron aux doses thérapeutiques n’est pas suffisamment élevée pour engendrer cette toxicité cutanée de photosensibilisation.

Une autre question qui revient régulièrement à propos de l’essence de citron est concernant son action anticoagulante provoquée par ces mêmes molécules de furocoumarines. Il faut se montrer rassurant sur ce point. En effet, il n’y aurait qu’une prise orale à dose très élevée (+20 gouttes par jour) qui pourrait créer un problème avec la prise de médicaments anticoagulants.

Indications thérapeutiques de l’essence de Citronnier.

Lourdeur digestive, repas trop copieux ou trop arrosé

3 gouttes sur un morceau de sucre ou dans une cuillère à café de miel, de yaourt, d’huile végétale, en bouche 2 à 3 fois par jour avant ou après les repas 5 à 7 jours. 

Assainissement de l’air

6 à 8 gouttes sur l’eau d’un diffuseur ultrasonique pour une diffusion répétée 2 à 3 fois par jour.

Nausées de la femme enceinte

2 à 3 gouttes en bouche à chaque nausée avec un maximum de 5 prises par jour en respectant une fenêtre thérapeutique de 1 jour par semaine en cas de traitement prolongé.

Drainer les émonctoires

Enfants de 6 à 10 ans

1 goutte dans un jus de fruit frais ou dans une cuillère de miel ou de yaourt, compote... le matin avant le repas pendant 1 mois. Idéalement cette cure se fera au printemps et en automne pour débarrasser l’organisme d’un maximum de toxines et autres résidus. 

Grands enfants et adultes 

2 à 3 gouttes en bouche ou dans un jus de fruits ou dans une cuillère à café de miel, yaourt, le matin avant le repas pendant 1 mois. 

Le + : un complément d’action sera obtenu en ajoutant une cure de sève de bouleau ou encore le macérât concentré de bourgeons de bouleau.

Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.

Trouvez le point de vente près de chez vous

Envie de tout savoir sur les huiles essentielles ?

>> Retrouver les articles écrit par Dominique Baudoux, unitaire par unitaire