Je ne tue pas les moustiques je les éloigne tout simplement!

Il existe des moments où l’on apprécie de susciter l’indifférence. Ne pas intéresser les moustiques en fait partie. Cela tombe bien : la nature fait bien les choses. En effet, le Citriodiol ®, une molécule produite à partir de l'HE d'Eucalyptus citriodora, se révèle efficace pour se débarrasser des insectes qui piquent. Par exemple les moustiques mais aussi pour éloigner les tiques.

Stop moustiques

Pourquoi on n’en parlait pas avantandnbsp;?

Pour obtenir le Citriodiol ®, il est nécessaire de passer par un processus d’enrichissement naturel de l’huile. Ce processus permet ainsi d’augmenter substantiellement le taux de PMD (pmenthane-3,8-diol). Il s’agit d’un composé naturellement obtenu par conversion du citronellal. Ce dernier est présent dans l’huile essentielle d’eucalyptus citronné déjà réputée depuis des siècles pour ses vertus anti-moustiques. Une façon intelligente de booster l’action répulsive de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné qui a nécessité de nombreuses études. Incontournable aujourd’hui, elle s'enregistre en accord avec la Directive européenne des produits biocides (European Biocidal Products Directive (BPD) 98/8/EC).

Où peut-on trouver du Citriodiol®andnbsp;?
Mention Citriodiol sur les boîtes

On trouve actuellement le composé dans certains répulsifs anti-moustiques naturels et sous différents noms. Pour connaître leur efficacité, pensez à  regarder les proportions et à être attentif :  le p-méthane -3,8 diol, molécule présente jusqu’à 65% dans le citriodiol naturel peut se synthétiser mais sera alors généralement moins efficace. Pranarôm, toujours à la pointe de la recherche scientifique, a ajouté du Citriodiol® de première qualité à ses formules anti-moustiques, aussi bien dans les sprays atmosphère et tissus que dans les sprays et laits corporels.

Ça fonctionne même si j’ai le sang sucréandnbsp;?

Contrairement à l’expression consacrée, avoir le sang sucré n’a pas d’influence sur notre pouvoir d'attraction ou non des moustiques. C’est surtout l’odeur de notre peau, la température corporelle et le CO2 rejeté par la respiration qui capte leur attention parfois sur de très longues distances. Le Citriodiol® permet de rompre ce processus. Les femelles moustiques iront chercher leurs protéines pour leurs œufs ailleurs.

Un produit durable

Arbre d'Eucalyptus dans son environnement

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné est extraite des feuilles d’un arbre originaire d’Australie pouvant atteindre jusqu’à 30 mètres de haut qui pousse un peu partout dans le monde. Ressource naturelle renouvelable, l’essence est grandement appréciée dans le monde pour sa rapidité de croissance et la solidité de son bois, sans parler de ses vertus thérapeutiques vantées depuis des siècles. Faire pousser des Eucalyptus citriodora permet également d’utiliser leur bois comme bois de chauffage et d’épargner les forêts primaires. Le Citriodiol®andnbsp;lui-même a été testé comme non-nocif pour l’environnement, ce qui n’est pas négligeable. Sa tolérance est excellente. Encore une preuve de l’intelligence de la nature qui prévoit, pour celui qui voudra regarder, des solutions dans une grande cohérence et toujours cette recherche d’équilibre.

CONTINUER LA LECTURE

Syndrôme de Raynaud et les huiles essentielles

La maladie de Raynaud touche principalement les femmes, elle est douloureuse et invalidante. Découvrez dans cet article, réalisé en collaboration avec le docteur A.Zhiri, une étude clinique sur l'efficacité de l'huile essentielle de Romarin à cinéole pour soulager notamment la sensation de froid dans les mains et les pieds. 

L’HE de Lemongrass contre les pellicules du cuir chevelu : une étude clinique

Près de 70% de la population se voit concernée par les pellicules. Certains sont particulièrement affectés ce qui peut avoir des conséquences psychologiques très désagréables [2, 3]. Pour ceux qui cherchent un traitement naturel qui agit vraiment sur la durée, l’HE de Lemongrass peut se révéler d’une grande efficacité, en particulier si elle est mélangée dans une juste proportion ! Pourquoi des pelliculesandnbsp;? Effusion de cellules sur le cuir chevelu, les pellicules se trouvent influencées par la séborrhée (sécrétion excessive de sébum par les glandes sébacées) et les infections par des levures lipophiles et kératinophiles faisant partie de la flore commensale cutanée de l’homme (Malassezia ssp). La densité de pathogènes sur le cuir chevelu sain atteint 105 microorganismes par mm2 tandis qu’un cuir chevelu pelliculaire en produira le double, provoquant des desquamations abondantes avec de nombreuses pellicules et des croûtes épaisses [1]. Pourquoi les shampooings sont-ils souvent peu efficacesandnbsp;? Les shampoings antipelliculaires, généralement pourvus d’agents antifongiques, diminuent les pellicules du cuir chevelu seulement pendant la durée du traitement. Il arrive même que les levures, agressées, produisent plus de pellicules après l’arrêt du traitement. Par ailleurs, le temps de contact, du shampoing antipelliculaire relativement court et le rinçage des shampoings rendent le traitement anti-levures Malassezia ssp insuffisant. Lemongrass - partie distillée: la partie aérienne Quelle huile essentielleandnbsp;? L’HE de Lemongrass (Cymbopogon flexuosus) s'utilise le plus souvent en Thaïlande et dans d'autres pays du Sud-Est de l'Asie dans les traitements du cuir chevelu. Elle a pour intérêt majeur d’inhiber la croissance de Malassezia furfur, principale espèce de levure associée aux pellicules. Cependant, le but de la présente étude clinique est d'évaluer l'efficacité d’un produit tonifiant capillaire à base de 5, 10 et 15 % de l’HE de Lemongrass chez 30 thaïlandais présentant des pellicules [1]. Expérimentation L’expérience a donc regroupé 30 volontaires thaïlandais, masculins et féminins, âgés de 20 à 60 ans. Tous présentaient des pellicules mesurées au niveau 3 sur l'échelle de quantification des squames ‘D-Squame®’. Divisés en 3 groupes (1-B1, 2-B2 et 3-B3), chaque groupe a reçu 2 bouteilles de produits à tester. la 1ère contenant la base du tonifiant capillaire (B)** sans HE et la 2ème avec de l’HE de Lemongrass à différentes concentrations (B1 à 5%, B2 à 10% et B3 à 15 % ). Les volontaires de chaque groupe ont ainsi été invités à appliquer par frottement, 2x/jour (matin et soir), 5 gouttes de B sur un côté de la tête et 5 gouttes de la formulation B1, B2 ou B3 sur l'autre côté (essais comparatifs intra-individuels). Sans délai, le shampooing nettoyant s'est vu fourni aux volontaires pour le lavage des cheveux à 2 jours d’intervalle. En outre, les cheveux des participants ont été analysés avec les disques adhésifs de ‘D-Squame®’ avant et après l'utilisation des produits. L'évaluation de l'efficacité antipelliculaire a été réalisée après 7 jours (J7) et après 14 jours (J14). Les paramètres ont été analysés et puis comparés par le test ‘Wilcoxon’ pour l'évaluation de stabilité, test ‘ANOVA’ pour l'évaluation de préférence, et ‘t-test’ pour les évaluations de l’efficacité. Résultats L'application du tonifiant capillaire additionné de l’HE de Lemongrass à 5, 10 ou 15% réduit significativement (p andlt;0,005) les pellicules chez tous les participants des 3 groupes (B1, B2, B3), (Tableau. 1).C’est une réduction de 33, 75 et 51% respectivement pour les concentrations 5, 10 et 15% d’HE de Lemongrass au 7ème jour. Et une augmentation de l'effet antipelliculaire au 14ème jour de 52, 81 et 74% respectivement (Tableau. 1).La formulation à 10% de l’HE de Lemongrass semble par conséquent être la plus efficace. Si bien que celle-ci a réduit considérablement les flocons pelliculaires de cuir chevelu (81%) après 14 jours de traitement (Tableau. 1). Il faut noter que la base tonique capillaire elle-même présente une activité antipelliculaire due à la présence d'acide salicylique (0,2%) et d'alcool (70%). Cependant, elle reste bien inférieure à l’activité des formulations à base d’HE de Lemongrass. Qui plus est, aucune irritation du cuir chevelu ne s'observe après 2 semaines d'application. Conclusion Enfin, les auteurs concluent l'efficacité clinique du traitement des pellicules en utilisant un produit tonifiant capillaire à l'HE de Lemongrass. Ce dernier répond aux besoins des consommateurs en produits naturels, et son utilisation quotidienne pendant 2 semaines semble être sans danger. D'autres études devraient de toute évidence inclure des recherches sur les effets cosmétiques associés au peignage et à la qualité / apparence des cheveux. --- Références:1 Chaisripipat, W., Lourith, N., andamp; Kanlayavattanakul, M. (2015). Anti-dandruff Hair Tonic Containing Lemongrass (Cymbopogon flexuosus) Oil. Complementary Medi-cine Research, 22(4), 226-229.2 ZVIAK C. (1988). Science des traitements capillaires, Masson, Paris.3 Privet Tonini S. (2009). Les pellicules du cuir chevelu une forme clinique de dermite séborrhéique (2009). Thèse. Contact : ddoc-theses-contact@univ-lorraine.fr Article réalisé avec l'aimable collaboration du Dr A. Zhiri* Etude clinique en double aveugle, randomisée et contrôlée contre un placebo1** La base du tonifiant capillaire (B) contient du andnbsp;Cremophor RH-40, du menthol, de l'acide salicylique, de l'alcool éthylique, du propylène-glycol, de la glycérine et de l'eau