Aromathérapie Recherche scientifique

Syndrôme de Raynaud et les huiles essentielles

Syndrome de Raynaud et les huiles essentielles

La maladie de Raynaud touche principalement les femmes, elle est douloureuse et invalidante. Découvrez dans cet article, réalisé en collaboration avec le docteur A.Zhiri, une étude clinique sur l'efficacité de l'huile essentielle de Romarin à cinéole pour soulager notamment la sensation de froid dans les mains et les pieds. 

Maladie de Raynaud, c'est quoi ?

La maladie de Raynaud ou syndrome de Raynaud se caractérise par des troubles de la circulation sanguine au niveau des doigts et des orteils (et parfois du nez, des lèvres, des oreilles, voire des mamelons). Ce n’est pas seulement avoir les mains ou les pieds froids, il s’agit bien d’un trouble chronique dans les extrémités, qui survient de façon périodique, en cas d’exposition au froid et, plus rarement en cas de stress émotionnel. 

Les parties touchées deviennent blanches, froides, parfois insensibles car le sang ne circule plus. En général, une crise peut durer quelques minutes voire quelques heures. 

C’est Maurice Raynaud qui a décrit en premier les manifestations de cette maladie en 1862. Il faut savoir qu’il existe 2 catégories de syndrome de Raynaud :

  • Primaire : ce qui signifie qu’aucune cause n’est apparente (également appelé maladie de Raynaud)
  • Secondaire : ce qui signifie qu’une cause peut être identifiée (également appelé phénomène de Raynaud)

Le premier est beaucoup plus fréquent (+80% des cas), il se manifeste le plus souvent chez les femmes âgées de 15-40 ans. Le second est par conséquent bien plus rare et peut-être causé par : une sclérose systémique, polyarthrite rhumatoïde ou autres maladies. 

Thérapie 

Pour le moment, il n’y a pas de thérapeutique permettant la guérison du syndrome de Raynaud. Les traitements proposés permettent simplement de diminuer la fréquence, la sévérité et la durée des crises (5). Le gel de nitroglycérine* est le seul traitement topique disponible (1). C’est pourquoi les récentes études sur les vertus de lhuile essentielle de Romarin à cinéole sont particulièrement intéressantes. Grâce à ses propriétés anti-nociceptives, anti-inflammatoires, antispasmodiques et anti-oxydantes (1), cette huile essentielle agit comme relaxant des muscles lisses, comme vasodilatateur et améliore la fonction endothéliale artérielle (1).

L’équipe suisse-allemande de von Schoen-Angerera et al1 montre, dans la récente étude (novembre 2017) d’un cas clinique d’une patiente atteinte de sclérodermie systémique et du phénomène de Raynaud, que l’application topique de l’huile essentielle de Rosamarinus officinalis ct. 1,8-cinéole produit d’une manière reproductive un effet vasodilatateur et un effet de réchauffement de la main. Il s’agit d’une femme de 53 ans, qui était en convalescence après une colectomie subtotale (opération qui enlève presque tout le colon) pour un iléus (occlusion intestinale) lié à la sclérodermie.

On avait diagnostiqué chez cette femme ; 6 ans plus tôt ; la sclérose systémique topique limitée et le phénomène de Raynaud avec des ulcères digitaux (sclérose cutanée des doigts, des mains, des membres inférieurs et des pieds), une fibrose pulmonaire précoce et une atteinte gastro-intestinale. 12 ans plus tôt, la patiente avait souffert du syndrome du canal carpien bilatéral, et avait subi une chirurgie de la main droite seulement. La main gauche est maintenant plus cyanosée et plus froide. La patiente ne prenait aucun traitement immunosuppresseur ou vasodilatateur.

Expérimentation

Une préparation de 10% d’huile essentielle de Romarin à cinéole et 90% d’huile d’olive a été appliquée simultanément sur le côté dorsal et le côté palmaire de la main de la patiente, en passant du carpe aux extrémités des doigts pendant 30 secondes. La patiente était installée dans une chambre, avec les rideaux fermés et sans courant d’air. Elle devait garder ses mains allongées, les paumes tournées vers la couverture, pendant 30 minutes après le traitement. Ce dernier a été répété, de la même manière, pendant 3 jours consécutifs.

A titre de comparaison, le même protocole a été refait pendant 3 jours supplémentaires avec de l’huile d’olive seule. Pour évaluer les problèmes de circulation sanguine de la main dans la sclérodermie systémique, von Schoen-Angerera et al. ont utilisé la technique de thermographie. Une prise d’images thermographiques des surfaces dorsales des mains et des avant-bras a été réalisée (avant le traitement et 30 min après) avec une caméra infrarouge à haute sensibilité, à 1 m de distance. Une mesure de température du bout du doigt dorsal de l’index de chaque main a été prise et une moyenne a été calculée sur les 3 jours de traitement avec de l’huile essentielle de Romarin et de l’huile d’olive, respectivement. Les différences pré-post ont été calculées avec une analyse de variance à un facteur.

Résultats

Le réchauffement de la main droite après l’application de l’huile essentielle de Romarin était visible sur les images thermographiques, mais non visible après le traitement à l’huile d’olive seule (Fig. 2). La température moyenne sur le bout du doigt dorsal de l’index droit, 30 min après l’application de l’huile essentielle de Romarin a augmenté de 2,1 °C. Alors qu’avec l’huile d’olive a diminué de 1,1 °C (Fig. 3A).

Fig. 2. Images thermographiques

A. Avant l’huile essentielle de Romarin.

B. 30 min après application de l’huile essentielle de Romarin.

C. Avant l’huile d’olive.

D. 30 min après l’huile d’olive.

Fig. 3. Température du bout du doigt dorsal de l’index, avant et 30 min après

Application du Romarin et de huile d’olive, respectivement.

A. Main droite

B. Main gauche

– Sur la main gauche (non opérée), la température a légèrement changé après l’application de l’huile essentielle de Romarin ; et a diminué après l’application de l’huile d’olive de 1,56 °C (fig. 3B). La patiente a confirmé qu’elle sentait une chaleur confortable dans la main droite et dans une mesure limitée dans la main gauche, après chaque application de l’huile essentielle de Romarin, mais pas après application de l’huile d’olive.

– La patiente ajoute qu’elle sentait de la chaleur dans tout le corps et particulièrement au niveau du visage, 30 minutes environ après l’application de l’huile essentielle de Romarin. Elle a continué à appliquer quotidiennement l’huile essentielle de Romarin chez elle et, 3 mois plus tard, elle a fait état d’une bonne chaleur au niveau de ses mains.

Trouvez le point de vente près de chez vous

CONCLUSION

L’huile essentielle de Romarin Ct. 1,8-Cinéole a montré un effet incontestable sur le Syndrome de Raynaud dans le cas d’une sclérodermie systémique.

Elle produit d’une manière reproductive un effet vasodilatateur topique et un effet de réchauffement de la main. Les auteurs mènent actuellement un essai croisé ouvert pour estimer la taille de cet effet.

A suivre donc !

Article réalisé avec l’aimable collaboration du Dr A. Zhiri

Références : 

CONTINUER LA LECTURE

Les bottes secrètes de l’aromathérapie : l’Origan compact et la Cannelle de Ceylan

En fonction des molécules qui les composent, les huiles essentielles n’agissent pas avec la même intensité. Tant mieux : on adaptera leur usage en fonction de l’effet recherché mais aussi des sensibilités de chacun. Car plus elles sont puissantes, plus leur manipulation demande des précautions. On comprend mieux quand on constate l’effet lié à l’usage des huiles essentielles de Cannelle et d’Origan dans la prévention de la grippe et de tous types d’affections des bronches. L’occasion non négligeable de diminuer sensiblement la prise d’antibiotiques, ou de booster leur efficacité si elles se révèlent indispensables.

Je ne tue pas les moustiques je les éloigne tout simplement!

Il existe des moments où l’on apprécie de susciter l’indifférence. Ne pas intéresser les moustiques en fait partie. Cela tombe bien : la nature fait bien les choses. En effet, le Citriodiol ®, une molécule produite à partir de l'HE d'Eucalyptus citriodora, se révèle efficace pour se débarrasser des insectes qui piquent. Par exemple les moustiques mais aussi pour éloigner les tiques. Pourquoi on n’en parlait pas avantandnbsp;? Pour obtenir le Citriodiol ®, il est nécessaire de passer par un processus d’enrichissement naturel de l’huile. Ce processus permet ainsi d’augmenter substantiellement le taux de PMD (pmenthane-3,8-diol). Il s’agit d’un composé naturellement obtenu par conversion du citronellal. Ce dernier est présent dans l’huile essentielle d’eucalyptus citronné déjà réputée depuis des siècles pour ses vertus anti-moustiques. Une façon intelligente de booster l’action répulsive de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné qui a nécessité de nombreuses études. Incontournable aujourd’hui, elle s'enregistre en accord avec la Directive européenne des produits biocides (European Biocidal Products Directive (BPD) 98/8/EC). Où peut-on trouver du Citriodiol®andnbsp;? On trouve actuellement le composé dans certains répulsifs anti-moustiques naturels et sous différents noms. Pour connaître leur efficacité, pensez à  regarder les proportions et à être attentif :  le p-méthane -3,8 diol, molécule présente jusqu’à 65% dans le citriodiol naturel peut se synthétiser mais sera alors généralement moins efficace. Pranarôm, toujours à la pointe de la recherche scientifique, a ajouté du Citriodiol® de première qualité à ses formules anti-moustiques, aussi bien dans les sprays atmosphère et tissus que dans les sprays et laits corporels. Ça fonctionne même si j’ai le sang sucréandnbsp;? Contrairement à l’expression consacrée, avoir le sang sucré n’a pas d’influence sur notre pouvoir d'attraction ou non des moustiques. C’est surtout l’odeur de notre peau, la température corporelle et le CO2 rejeté par la respiration qui capte leur attention parfois sur de très longues distances. Le Citriodiol® permet de rompre ce processus. Les femelles moustiques iront chercher leurs protéines pour leurs œufs ailleurs. Un produit durable L’huile essentielle d’eucalyptus citronné est extraite des feuilles d’un arbre originaire d’Australie pouvant atteindre jusqu’à 30 mètres de haut qui pousse un peu partout dans le monde. Ressource naturelle renouvelable, l’essence est grandement appréciée dans le monde pour sa rapidité de croissance et la solidité de son bois, sans parler de ses vertus thérapeutiques vantées depuis des siècles. Faire pousser des Eucalyptus citriodora permet également d’utiliser leur bois comme bois de chauffage et d’épargner les forêts primaires. Le Citriodiol®andnbsp;lui-même a été testé comme non-nocif pour l’environnement, ce qui n’est pas négligeable. Sa tolérance est excellente. Encore une preuve de l’intelligence de la nature qui prévoit, pour celui qui voudra regarder, des solutions dans une grande cohérence et toujours cette recherche d’équilibre.