Santé au naturel

Le pouvoir de l'HE de Tea Tree pour les mycoses aux pieds : une étude clinique

Etude clinique sur le pouvoir de l'huile essentielle de Tea Tree pour les mycoses aux pieds

L’huile essentielle de Tea tree est utilisée en Australie comme remède naturel pour une variété de maladies de la peau depuis de nombreuses années. Elle se trouvait d’ailleurs parmi les trousses de premiers secours des troupes australiennes pendant la première guerre mondiale pour traiter brûlures, morsures et infections. Il n’est donc pas étonnant qu’une étude Australienne se soit penchée sur son efficacité concernant la mycose.

Qu'est-ce que le pied d'athlète ? 

Vous observez une rougeur entre vos orteils ? Et ce, en particulier dans les 3e et 4e espaces interdigitaux des pieds, qui finit par sécher et peler, voir se fissurer et s’infecter ? 

10 à 15% des adultes seraient touchés au moins une fois dans leur vie par cette mycose appelée « Pied d’Athlète » (*) 

Son nom provient du fait que les sportifs seraient les plus susceptibles de la contracter par la transpiration dans leurs chaussures et la marche pieds nus sur un sol public mouillé. Ce n’est toutefois pas une règle absolue.

De la famille des dermatophytes, ce champignon microscopique se nourrit des tissus morts de la peau.  Il peut aussi finir par affecter les ongles d’orteil, les faisant changer de couleur. Évitez de laisser se propager la mycose jusque-là car elle sera alors plus difficile à traiter. Or, si elle n’est pas convenablement traitée, la mycose peut réapparaître régulièrement et risque d’engendrer des complications.

Personnes à risque

  • Les hommes
  • Les personnes qui souffrent de transpiration excessive (hyperhidrose)
  • Les personnes atteintes du diabète
  • Les personnes atteintes d’eczéma atopique
  • Les personnes dont le système immunitaire est affaibli et qui luttent plus difficilement contre les infections : les diabétiques, les porteurs du virus de l’immunodéficience humaine (VIH)
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique ou grave, comme le cancer.

Traitements d'usage 

Le traitement du ‘Pied d’Athlète’ comprend des mesures visant à réduire l’hyperhidrose (poudre de talc et des chaussures à bout ouvert), des traitements antibactériens et antifongiques topiques (dérivés Imidazolés et Terbinafine). Également des traitements par voie orale à court terme (Itraconazole 400 mg/j pendant 1 semaine et Terbinafine à 250 mg/j pendant 2 semaines).

Et pourquoi pas le Tea tree ? 

L’huile essentielle de Tea tree est utilisée en Australie comme remède naturel pour une variété de maladies de la peau depuis de nombreuses années. Elle se trouvait d’ailleurs parmi les trousses de premiers secours des troupes australiennes pendant la première guerre mondiale pour traiter brûlures, morsures et infections. Il n’est donc pas étonnant qu’une étude Australienne se soit penchée sur son efficacité concernant la mycose.

Envie d’en savoir plus sur les bienfaits de l’huile essentielle de Tea-tree ? RDV ici.  

Trouvez le point de vente près de chez vous

Une étude clinique 

Andrew C. Satchell et al1. de ‘Department of Dermatology, Royal Prince Alfred Hospital and Australian Tea Tree Oil Research Institute, Australie’ ont comparé, dans une étude clinique en double aveugle, randomisée et contrôlée contre un placebo, l’action de l’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia) à 25% et à 50% sur des patients atteints de ‘Pied d’athlète interdigital’. Cette étude a été approuvée par ‘Ethics Review Committee of the Royal Prince Alfred Hospital in Sydney’.

Expérimentation 

Sur 158 candidats recrutés pour l’étude, 21 participants ont été exclus car ils ne répondaient pas aux critères de sélection. 

Les 137 restants ont été répartis au hasard en 3 groupes similaires (sexe, âge, diagnostic…).

  • Le groupe Placebo (n = 49), traité par une solution ‘E.P’ (20% d’éthanol + 80% polyéthylène glycol)
  • Le groupe 25% (n = 43), traité par 25% d’huile essentielle de Tea tree dans la solution ‘E.P’.
  • Le groupe 50% (n = 45), traité par 50% d’huile essentielle de Tea tree dans la solution ‘E.P’.

Les patients ont été invités à se laver les pieds avec de l’eau et du savon. A sécher ensuite les zones entre les orteils. Et enfin à appliquer – 2 fois par jour pendant 4 semaines – la solution correspondante à chaque groupe sur les zones touchées. Ils ont dû suivre des conseils sur le port de chaussures ouvertes. Ils ont également été priés de ne pas utiliser d’autres traitements antifongiques en parallèle.

Les examens et les évaluations ont été réalisés à la 2ème et à la 4ème semaine de traitement. 

Le taux de guérison mycologique a été déterminé à partir des cultures de raclures de la peau prélevées au début et à la fin de la période de traitement (4 semaines). Le ‘traitement’ est considéré comme ‘efficace’, si on obtient une réponse clinique marquée et une guérison mycologique. On parle d’une réponse clinique marquée. Quand il y a une réduction de trois ou plus du score clinique sur une échelle de 0 à 4.120 patients. 

Résultats 

  • Le taux de guérison de la mycose le plus élevé (64%), après 4 semaines de traitement, a été observé dans le ‘groupe 50%
  • Contre 55% pour le ‘groupe 25%
  • 31% pour le ‘groupe placebo’. 

Conclusion 

Les auteurs de cette étude confirment l’efficacité de l’huile essentielle de Tea tree à 25% et à 50% dans le traitement du ‘Pied d’Athlète interdigital’. Pour éviter tout problème de dermatite ou d’allergie de contact, ils recommandent la solution à 25% d’huile essentielle de Tea tree, malgré sa moindre efficacité par rapport à la solution à 50%.

Concrètement, on fait quoi ? 

En s’inspirant de cette étude, il peut être intéressant de se préparer un mélange à 25 % d’huile essentielle de Tea tree en mélangeant :

Veuillez toutefois noter que cette solution est un plus qui ne dispense en aucun cas d’une consultation médicale.

Trouvez le point de vente près de chez vous

Références : 

CONTINUER LA LECTURE

Mes petits flacons d'huiles essentielles à emporter partout cet été

C’est toujours un peu stressant de prévoir la trousse de voyage en essayant de ne rien oublier. Bien sûr il y a les incontournables en allopathie, et pour ceux qui cherchent des solutions naturelles à certains maux de l’été, voici une base de trousse de secours naturelle prête à l’emploi. Des flacons aussi petits que puissants qu’on peut garder toujours sur soi et qui ne prennent pas de place dans le sac ! Pas d’HE sans huiles végétales  ⦁ L’odeur absolue des vacances : l’huile végétale de coco Ouvrir son pot d’huile végétale de coco c’est déjà être un peu en vacances. Multi-usage, je peux la mettre sur mes cheveux frisés ou très abîmés pour faire un masque protecteur, sur mon corps pour nourrir ma peau très sèche après le soleil, mais aussi sur les mains et les ongles. Ses propriétés cicatrisantes en font un baume après-rasage doux et efficace. Je l’utilise aussi comme démaquillant. ⦁ La base pour mes huiles essentielles : le macérat de Calendula bio DIY : Recette ultra-facile d’huile réparatrice après-soleil. Je verse 35 gouttes d’HE de Lavande aspic dans 50 ml de macérât de Calendula J’applique régulièrement sur la brûlure (du soleil, mais aussi du barbecue) jusqu’à amélioration. Le mélange peut aussi être utile en cas de morsures, d’irritations des plis dus à une transpiration excessive par exemple, et même sur des douleurs légères et localisées. Douce et apaisante, elle pénètre la peau et calme rapidement. Astuce : vous pouvez également mélanger votre HE de Lavande Aspic à votre crème habituelle pour en booster les capacités ! ⦁ Pour ceux qui ne tiennent pas en place : le macérat d’Arnica bio Pur ou en synergie avec la calophylle, le calendula ou la noisette, l’arnica est l’allié des sportifs et des aventuriers à masser à tout moment de la journée pour apaiser les muscles et articulations endoloris. DIY : Recette solution bleus-bosses. Versez 10 gouttes d’HE d’Hélichryse italienne (Immortelle) dans 50 ml de macérat d’Arnica. 3 HE pour compléter ⦁ La Totale : l’HE de Menthe Poivrée Mon corps est malmené par des nausées, vomissements, mal des transports, indigestion, gueule de bois ou une combinaison ? Je respire l’huile essentielle de Menthe poivrée par grandes inspirations et je prends une goutte pure sous la langue. Elle est aussi d’un grand secours contre les élancements dans la tête et les coups de fatigue au volant par exemple. Dans ce cas, j’applique 1 goutte d’HE de Menthe poivrée sur le front ou les tempes (en évitant la proximité des yeux). En plus, elle procure un effet rafraîchissant des plus agréables. ⦁ Assainir et réparer : l’HE de Tea Tree Petits boutons d’acné, parasites, blessures, petits désagréments bucco-dentaires,… je dégaine mon HE de Tea Tree et je masse 3-4 gouttes 3 fois par jour pendant 5 à 6 jours. Je l’utilise aussi pour désinfecter mes ustensiles et mes chaussures en fin de journée en mélangeant l’HE à du talc. ⦁ L’indispensable des baroudeurs : l’HE de Citronelle de Java Bio Un seul flacon, 3 utilisations :  se protéger des moustiques apaiser les démangeaisons des piqûres (pour les moustiques qui auraient quand même franchi sa barrière naturelle). soulager les courbatures L’HE de Citronnelle de Java s’utilise en diffusion mais peut aussi être massée sur la peau. Attention : il faut toujours la diluer dans une huile végétale. Le plus bien-être à asperger en fin de journée ⦁ Ma lotion apaisante à base d'hydrolats bios  Moins connus que les huiles végétales et les huiles essentielles, les hydrolats offrent de belles solutions pour les peaux sensibilisées par le soleil, l’eau de mer ou de piscine. Cette synergie 100% bio, naturelle et sans conservateur de 3 hydrolats aromatiques (Camomille Noble, Mélisse, Immortelle bios), possèdent des propriétés apaisantes et rafraîchissantes immédiates. Elle est aussi excellente en après-rasage ou après l’épilation et peut être aspergée sur tout le corps y compris chez les enfants et les femmes enceintes. --- Précautions d’emploi : On évitera l’HE de Lavande Aspic, de Tea Tree et d’Immortelle durant les 3 premiers mois de la grossesse ainsi que l’HE de Citronnelle de Java qui, de surcroît, doit toujours être diluée dans une huile végétale avant d’être appliquée sur la peau. L’HE de Menthe poivrée est à proscrire chez les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de 6 ans et les personnes sensibles.

Un must à visiter cet été : l’hôpital Notre Dame à la rose et son jardin de plantes médicinales

Conscient de son rôle de moteur en matière de phytothérapie, Pranarôm investit non seulement dans la recherche mais aussi dans la préservation du patrimoine. Car la formation reste la valeur première de notre entreprise. Transmettre nos connaissances, et les fondements historiques qui les ont vus naître. Or, la phytothérapie semble constituer l'un des fleurons de notre région depuis des siècles, comme si cela était inscrit dans son ADN. En témoigne l’extraordinaire jardin médicinal de l’Hôpital Notre Dame à la Rose, au joli nom si évocateur situé à Lessines (Belgique). Un lieu exceptionnel en Europe Référencé dans le très sérieux Atlas Obscura, l’hôpital Notre Dame à la rose date du 12e siècle. Soit environ 200 ans avant les hospices de Beaune. A l'époque, la prospérité de l’industrie drapière faisait augmenter la densité de population et avec elle, la prolifération  des maladies. La sécurité sociale était alors un concept inenvisageable. Les malades indigents se retrouvaient alors dans des conditions de vie innommables. C'est pourquoi Alix de Rosoit, suivant les dernières volonté de son mari d'acheter son salut, conçut l’hôtel-Dieu et le couvent. Ces derniers bénéficieront au fil des siècles de donations et de privilèges financiers en tous genres; ils se trouveront protégés par les rois, princes, ducs, papes et évêques. Des trésors qui ne cessent de fasciner Des instruments de trépanation, des bocaux à sangsues, les premières prothèses, les trousses d’amputation pour le champ de bataille, les impressionnantes premières seringues,… l’hôpital abrite l’une des plus grandes collections d’instruments de médecine au monde. Durant son histoire prospère, il a aussi pu conserver plus de 800 étains, porcelaines, cuivres, pièces d’argenterie et d’orfèvrerie, linges précieux ainsi qu’une bibliothèque de plus de 2000 livres anciens, dont des pièces datant du 13e siècle. andnbsp; Aussi à l’extérieur L’hôpital était entièrement dépendant de ses jardins puisque le couvent vivait en autarcie. Soigneusement préservé depuis des décennies, ils abritent plus de 300 variétés de plantes. Des plantes médicinales entrant dans l’élaboration des soins données aux patients, aux plantes potagères. La région se voyait d’ailleurs réputée pour ses herboristeries. Pas étonnant qu’elle ait vu naître Pranarôm, et sa volonté de rendre à l’aromathérapie ses lettres de noblesse il y a plus de 25 ans ! andnbsp; Jouez à l’apprenti Herboriste Apprenez l’histoire de l’herboristerie, la culture des plantes médicinales, leur origine, leur importance en pharmacie, les plantes dangereuses, les plantes aromatiques, la recherche en phytothérapie dans un parcours soigneusement élaboré par des experts des universités de Bruxelles et de Mons. Découvrez aussi l’intérêt et l’usage des herbes et des plantes en cuisine puisque, pour paraphraser Hippocrate, l’aliment devrait être notre médicament. andnbsp; A vous de jouerandnbsp;! De nombreux ateliers sont organisés chaque mois. Des spécialistes apothicaires nous disent tout sur la pharmacie au Moyen Âge. Des guides chevronnés  invitent à une balade horticole pour vous faire découvrir les caractéristiques, les bienfaits, et les « petites histoires » des plantes médicinales chaque dernier dimanche du mois. Tandis que chaque 3 ème dimanche du mois, des ateliers d’herboristerie proposent d’apprendre à créer ses propres produits d’herboristerie, d’encens, de distillats d’eau florale, des bonbons et des sirops aux plantes. Plus d'infos:andnbsp;https://www.notredamealarose.be/