Aromathérapie Recherche scientifique

Retrouver l’odorat avec les huiles essentielles ?

Retrouver l’odorat avec les huiles essentielles ?

Saviez-vous que parmi les symptômes les plus courants de la COVID-19 (fièvres, toux, courbatures, …), une étude européenne a révélé que 85% des patients souffrant d’une forme légère de l’infection se plaignaient des troubles de l’odorat et 89% d’une altération du goût. Envie d’en savoir plus sur la perte d’odorat (= anosmie) et les huiles essentielles ?

Depuis bientôt un an nous entendons énormément parler de ce virus qu’est la COVID-19. Comme nous le disions ci-dessus d’après une étude européenne, 84,8% des patients atteints de la COVID sont touchés par la perte d’odorat mais parmi eux 50% retrouvent l’odorat spontanément dans les 15 premiers jours. Pour les autres, il est important d’agir rapidement après le début de la maladie pour retrouver pleinement vos sens. 

Anosmie : KESAKO

Pour commencer cet article, zoom sur un mot peu courant mais pourtant très souvent utilisé cette année à savoir le mot «anosmie». On parle d’anosmie quand on perd totalement d'odorat et on parle d’hyposmie quand on perd partiellement l’odorat

Et pour le goût, en cas de mauvais fonctionnement du goût, on parle de dysgueusie, voire d’agueusie, lorsque la perte de ce sens est totale.

L’anosmie associée ou non à la dysgueusie semble être un symptôme fréquent en cas d’infection au SARS-CoV-2 responsable du COVID-19 (Reinhard et al. 2020). 

Covid19 perte : odorat, goût

Quel traitement ?

D’après une étude, les corticoïdes topiques et systémiques ainsi que les rinçages nasaux sont contre-indiqués et bien que dans la plupart des cas l’évolution naturelle de l’anosmie semble favorable (Reinhard et al. 2020), une prise en charge de «training olfactif» représente une alternative thérapeutique efficace

D’après les études, une telle rééducation menée durant 4 à 5 mois (de préférence avec des odeurs fortes et très concentrées) peut améliorer l’odorat chez plus de 60 à 70 % des patients atteints d’anosmie post-infectieuse.

Retrouver l’odorat grâce aux huiles essentielles ?

Cette anosmie (= perte d’odorat) est un symptôme qui ne dure en général qu’1 à 2 semaines. Cependant, elle peut durer au-delà voire plusieurs mois pour les moins chanceux. Or, la rééducation olfactive est une technique validée dans les anosmies post-infectieuses depuis 2014 et recommandée par les sociétés savantes pour accélérer la récupération avec près de 63% d’amélioration de l’anosmie précise Fabrice Denis. En effet, selon ce protocole publié par «the laryngoscope» en 2014 , il est pertinent de pratiquer une rééducation olfactive au moyen des odeurs. Cependant, cette étude scientifique avait été menée bien avant l’époque de la COVID-19 et avait été réalisée avec des odeurs variées et non avec des huiles essentielles.

Les troubles de l’odorat doivent être pris très au sérieux et sans attendre. C’est pourquoi l’association anosmie.org forte de ses travaux et de son expertise en la matière, a souhaité apporter tout son soutien au développement de cet outil d’accompagnement à la rééducation olfactive indique Jean-Michel Maillard.

Le protocole, validé par le Professeur Morinière, chef du service d’ORL du CHU de Tours, repose quant à lui sur l’usage des huiles essentielles et plus particulièrement sur l’inhalation deux fois par jour de 4 huiles essentielles spécifiques jusqu’à récupération et pendant 16 semaines au maximum. 

Une évaluation scientifique des données des utilisateurs qui accepteront de participer à une étude clinique non-nominative sera réalisée. Elle validera le taux et la vitesse de récupération de l’odorat dans cette indication particulière liée à la COVID-19.

réeducation olfactive avec les huiles essentielles
Réeducation olfactive grâce aux huiles essentielles

Quelles huiles essentielles sont à préconiser ?

Il est important de choisir 4 huiles essentielles avec 4 profils olfactifs différents, parmi celles que nous préconisons :

Lavande

Floral

andgt; Lavande
andgt; Géranium rosat

Eucalyptus

Herbacé frais

andgt; Eucalyptus
andgt; Menthe poivrée

Citron

Fruité

andgt; Citron
andgt; Mandarine

Pin sylvestre

Boisé

andgt; Cèdre de l'atlas
andgt; Pin sylvestre

Fenouil

Epicé

andgt; Clou de girofle
andgt; Fenouil

Pour les utiliser c’est très simple pas besoin de grandes connaissances en aromathérapie, il suffit de suivre cette petite routine quotidienne :

  1. Imbiber un «aromastick» de 5 gouttes d’huile essentielle. Attention il est important de changer d’aromastick pour chaque huile essentielle et de le recharger toutes les 2 semaines.
  2. Pratiquer 2 inspirations profondes de chaque huile essentielle par narine, 2 fois par jour. De préférence le matin à jeun et le soir en dehors des repas et des odeurs de repas.
  3. Poursuivre ce «traitement» pendant minimum 3 semaines et pendant maximum 4 mois.
  4. Renforcer ce protocole grâce à la diffusion d’huiles essentielles par un diffuseur !
Trouvez le point de vente près de chez vous

Références bibliographiques

  • Reinhard, A., Ikonomidis, C., Broome, M., and Gorostidi, F. (2020). Anosmia and COVID-19. Revue medicale suisse, 16(691-2), 849-851.
  • Rahban, C., Ailianou, A., Jacot, E., and Landis, B. N. (2015). Anosmie et agueusie : è propos d'un cas. Rev Med Suisse, 1787-90
  • Hummel, T., Landis, B. N., and Hüttenbrink, K. B. (2011). Smell and taste disorders. GMS current topics in otorhinolaryngology, head and neck surgery, 10
  • Deems, D. A., Doty, R. L., Settle, R. G., Moore-Gillon, V., Shaman, P., Mester, A. F., ... and Snow, J. B. (1991). Smell and taste disorders, a study of 750 patients from the University of Pennsylvania Smell and Taste Center. Archives of otolaryngology–head and neck surgery, 117(5), 519-528
  • Lechien, J. R., Chiesa-Estomba, C. M., De Siati, D. R., Horoi, M., Le Bon, S. D., Rodriguez, A., ... and Chekkoury-Idrissi, Y. (2020). Olfactory and gustatory dysfunctions as a clinical presentation of mild-to-moderate forms of the coronavirus disease (COVID-19): a multicenter European study. European Archives of Oto-Rhino-Laryngology, 1-11.
  • Giacomelli, A., Pezzati, L., Conti, F., Bernacchia, D., Siano, M., and Oreni, L. (2020). Self-reported olfactory and taste disorders in SARS-CoV-2 patients: a cross-sectional study [published online March 26, 2020]. Clin Infect Dis.
  • Lueers, J. C., Klußmann, J. P., and Guntinas-Lichius, O. (2020). The Covid-19 pandemic and otolaryngology: What it comes down to?. Laryngo-rhino-otologie. 
  • Hopkins C, Kumar N. (2020). Loss of sense of smell as marker of COVID-19 infection. ENT UK. https://www.entuk.org/sites/default/ files/files/Loss of sense of smell as marker of COVID.pdf. 
  • Vaira, L. A., Hopkins, C., Petrocelli, M., Lechien, J. R., Chiesa-Estomba, C. M., Salzano, G., ... and Biglioli, F. (2020). Smell and taste recovery in coronavirus disease 2019 patients: a 60-day objective and prospective study. The Journal of Laryngology and Otology, 134(8), 703-709.