Traitement des hémorroïdes avec l’Aromathérapie

Traitement des hémorroïdes avec l’Aromathérapie

1 français de plus de 50 ans sur 2 souffre d’Hémorroïdes. Au-delà des traitements traditionnels, des études récentes démontrent l’intérêt notable de l’huile essentielle de Myrte pour traiter cette maladie très inconfortable : explications.

Les hémorroïdes en deux mots 

Dilatation des veines de la zone anale (anus et rectum) et du tissu qui les entoure, les hémorroïdes provoquent douleurs, démangeaisons, irritations et saignements pendant ou après la défécation. Les médicaments les plus utilisés pour le traitement des hémorroïdes sont la lidocaïne (gel, pommade, suppositoires), l’acétate d’aluminium, l’oxyde de zinc et de l’hydrocortisone.

L'huile essentielle de Myrte

Plusieurs études scientifiques ont dévoilé les propriétés de l’huile essentielle de Myrte à cinéole (Myrtus communis), notamment ses aspects anti-inflammatoire, anti-nociceptifs, cicatrisants, antibactériens, antifongiques et astringents, très intéressants pour le traitement des hémorroïdes.

Etude comparative

Afin d’évaluer le rôle de l’huile essentielle de Myrte dans la réduction de la sévérité de la maladie et de ses symptômes, une étude réalisée en 2014 par Yunes Panahi et al. a comparé une lotion topique préparée à partir d’huile essentielle de Myrte avec une pommade couramment utilisée pour traiter les hémorroïdes.

Expérimentation

Cette étude clinique réalisée entre 2009 et 2011 a été randomisée en double aveugle et double placebo, en groupes parallèles et en essai comparatif. Les 106 patients, dont 41,5% de femmes, ont été tous examinés par un médecin spécialisé pour un diagnostic d’hémorroïdes. La fréquence et la gravité des symptômes ont été évaluées par classe au départ et à la fin de l’étude (saignements, douleurs permanentes, douleur lors de la défécation, démangeaisons anales, irritation, lourdeur et ténesme). L’intensité des symptômes (Sym) est notée comme suit : score 0 pas de Sym, score I: Sym. doux, score II: Sym. modérés, score III: Sym. sévères.

Les patients (subdivisés en 2 groupes) ont reçu au hasard les traitements suivants: une lotion de l’huile essentielle de Myrte (normalisée à 30 mg de 1,8-cinéole/ml) et une pommade placebo OU une pommade anti-hémorroïdes (composée de: acétate d’hydrocortisone à 35 mg/g, lidocaïne (50 mg/g), acétate d’aluminium à 35 mg/g et oxyde de zinc à 180 mg/g) et une lotion placebo. Ils ont été tous invités à appliquer, pour une période de 2 semaines, 10-15 gouttes de la lotion sur la région anale suivie par l’application immédiate de la pommade.

Résultats

A la fin du traitement, tous les symptômes évalués ont diminué significativement et efficacement dans les 2 groupes; ‘M. communis’ et ‘Anti-hemorrhoid’ (p andlt;0,001), ce qui montre que l’efficacité clinique de la lotion ‘M. communis’ est égale à celle de la pommade ‘Anti-hemorrhoid’ pour atténuer la sévérité des symptômes hémorroïdes.

Les résultats de cette recherche fournissent donc la première preuve clinique sur l’efficacité de l’huile essentielle de Myrte dans la réduction de symptômes d’hémorroïdes. Elle peut être utilisée comme un médicament efficace pour le traitement des hémorroïdes de stades précoces et comme traitement d’appoint à la chirurgie dans les stades sévères. Cette lotion d’huile essentielle peut être utilisée, également, comme traitement alternatif pour les patients qui souffrent d’effets secondaires des corticoïdes.

Références

  • Panahi, Y. et al. Myrtus communis essential oil for the treatment of hemorrhoids: a randomized double-blind double-dummy parallel-group comparative study. Turk J Pharm Sci, 11(1), 1-8 (2014).
  • Bême D. Que faire en cas d’hémorroïdes ? http://www.doctissimo.fr/html/sante/mauxquot/sa_1113_hemorroides.htm (2015).
  • Abascal K, Yarnell E, Botanical treatments for hemorrhoids, Altern Complem Ther 11, 285-289 (2005)
  • Sumbu S, Aftab Ahmad M, Asif M, Akhtar M, Linn. A review, Indian J Nat Prod Re- sour 2, 395-402 (2011)

CONTINUER LA LECTURE

Le pouvoir de la Lavande fine AOP

Fidèle à sa volonté de soutenir les petits producteurs mais aussi l’agriculture respectueuse de l’environnement, Pranarôm vient de lancer l’huile essentielle de lavande fine AOP. Qu’a-t-elle de plus que les autres lavandes ? Comment l’utiliser ? Une odeur inoubliable L’odeur d’une HE peut être fortement influencée par les plantes environnantes ou des facteurs climatiques. C’est pourquoi chaque lot d’HE de Lavande fine AOP est analysé par des experts qui veillent à sélectionner les plantes de haute qualité qui auront le privilège de répondre à l’appellation. L’un des critères drastiques établis depuis plus de 20 ans est son odeur caractéristique, presqu’insolente. Difficile de dépeindre une odeur en mots, essayons plutôt en décrivant la réaction qu’elle provoque : respirer l’HE de Lavande fine AOP, c’est s’offrir la sensation de marcher dans un champ de lavande en fleurs, baigné de soleil, d’y déposer délicatement la main, de la porter à son nez et d’avoir cette sourde envie de s’y rouler avec délice dans un pur lâcher-prise. Le respect des productions locales La lavande fine AOP est une lavande qui pousse en altitude exclusivement dans les départements de la Drôme, du Vaucluse, des Alpes de Haute Provence, et des Hautes Alpes. Ce sont ces conditions climatiques difficiles qui l’obligent à lutter pour sa survie, ce qui lui confère ses notes olfactives si particulières et ne permet qu’une production limitée. La faire connaître représente une jolie manière de faire perdurer les traditions et de favoriser une production respectueuse de l’environnement. En touchant un public plus large en dehors de la région, elle participe aussi au rappel de la merveilleuse diversité de la nature à préserver absolument. Quelle différence avec les autres HE de lavande ? C’est véritablement son parfum qui distingue l’HE de Lavande fine AOP, la rendant particulièrement intéressante pour l’olfactothérapie. D’un point de vue strictement thérapeutique, les molécules qui la composent, en grande majorité de l’acétate de linalyle et du llnalol sont très similaires à la lavande vraie. Elle est donc recommandée pour les mêmes usages. Principales indications : Les crampes, contractures et spasmes musculaires Le stress, l’anxiété, la dépression, l’agitation ou l’insomnie L’acné, l’eczéma, les plaies Les rhumatismes L’hypertension artérielle Les troubles d’origine nerveuse : asthme, spasmes digestifs, nausées, migraines, extrasystoles Quelques usages au quotidien Contre les mites : versez quelques gouttes de lavande fine AOP sur du bois et laissez diffuser dans vos armoires à vêtements Deux gouttes d’HE de Lavande fine AOP sur le revers du col de pyjama ou sur la taie d’oreiller favoriseront un sommeil rapide et réparateur Pour les affections nerveuses : massez quelques gouttes sur le plexus solaire, la face interne des poignets ou la voûte plantaire En diffusion, elle se marie très bien avec les agrumes comme l’HE d’Orange douce, de Bergamote, de Citron ou encore de Petit grain Bigarade Etudes scientifiques Son large spectre d’action en fait une excellente HE de base. De nombreuses études cliniques continuent d’ailleurs à analyser ses possibilités : - Pour cicatriser andgt; L’Huile Essentielle de Lavande vraie : votre alliée pour cicatriser - Contre les poux andgt; Tea-tree et lavande, actifs contre les POUX ! - Contre la dépression andgt; Dépression : La lavande et la bergamote pour traiter les patients anxieux ? - Contre les maux de tête andgt;  Maux de tête : les huiles essentielles à la rescousse Et la Lavande Aspic ? La Lavande Aspic est une autre variété de lavande aux molécules très différentes de la Lavande fine AOP et de la Lavande vraie. Elle est plutôt recommandée pour contrer les piqûres d’insectes et les brûlures ou encore les mycoses cutanées. Silhouette d'un plant de lavande aspic [caption id="attachment_4746" align="alignnone" width="205"] Silhouette d'un plant de lavande fine ou vraie Découvrez sa fiche andgt; L’huile essentielle « Lavande aspic » Sources : - L’Aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles de Dominique Baudoux éditions Aymiris - Guide pratique d’Aromathérapie, La diffusion par Dominique Baudoux

L’olfactothérapie : une science fascinante

Le pouvoir biochimique des huiles essentielles et son cortège d’actions physiques incontournables pour un bien-être au naturel commencent à être plébiscités par un large public. L’information émotionnelle transmise par l’odeur des huiles essentielles est en revanche beaucoup plus méconnue. Pourtant, son lien avec notre instinct et ses résonances physiques et émotionnelles confère à cette « science de l’odorat » des vertus impressionnantes.