Molluscum contagiosum : un traitement à base d'huile essentielle de Tea-Tree

Molluscum contagiosum : un traitement à base d'huile essentielle de Tea-Tree

Le molluscum contagiosum, bénin mais handicapant pour l'enfant[/caption] Une étude récente démontre qu'un traitement mêlant Huile Essentielle de Tea Tree et iodine est efficace sur le molluscum contagiosum, une affection dermatologique très répandue chez les tout petits. Le molluscum contagiosum est une affection bénigne qui peut guérir d'elle-même avec le temps, mais elle est actuellement le plus souvent traitée par ablation des excroissances cutanées à la curette, ce qui peut être douloureux ou traumatisant pour les enfants.

Les huiles essentielles sont-elles une piste à explorer pour un traitement plus doux de cette maladie contagieuse ?

Molluscum Contagiosum, de quoi parle-t-on ?

 Les molluscums contagiosums (MC) sont des lésions infectieuses dues à un virus à ADN double hélice du genre des molliscipox . C’est une maladie de la peau courante et contagieuse. Elle touche essentiellement les enfants entre 2 et 10 ans. Les principaux modes de contamination sont le contact avec d'autres enfants infectés, d'objets contaminés et la fréquentation des piscines. Occasionnellement, les adultes peuvent être également infectés, soit par contamination au contact d'un enfant atteint, soit par contamination sexuelle. L'infection est d'ailleurs fréquemment constatée chez les immunodéprimés et les patients contaminés par le VIH. De nombreux traitements ont été proposés, reflet de l'absence de traitement véritablement efficace. On pratique le plus souvent l'ablation des excroissances de la peau à la curette, ou leur traitement par congélation des molluscums à l'azote liquide. Actuellement, il n'y a pas d'étude convaincante, fondée sur les principes de la ‘médecine basée sur des preuves’, concernant le traitement cette affection.

 Une étude récente valide l'action de l'huile essentielle de tea-tree. 

L'étude menée par Markum E. and Baillie J. : "Combination of essential oil of Melaleuca alternifolia and iodine in the treatment of molluscum contagiosum in children" et parue dans le Journal of Drugs in Dermatology (2012 Mar;11(3):349-54.), attire notre attention.

Cette étude clinique de mars 2012 seconde un autre essai clinique de 2004 du même groupe de recherche. L’équipe de Jon-Eric Baillie avait déjà démontré une réduction du nombre de lésions dans 9 sur 16 enfants traités une fois par jour pendant 30 jours avec 10% d'huile essentielle de myrte citronnée australienne (Backhousia citriodora) dans 90% de l'huile d'olive. Cependant l'HE Backhousia citriodora peut provoquer des irritations de la peau à partir d’une concentration de 1%.

D’où ce nouvel essai clinique avec l’Huile Essentielle de Tea tree, utilisée par voie topique comme antiseptique pendant des décennies, ici associée à l’Iodine (= iode organique du genre Bétadine dermique), un antiseptique commun topique efficace.

Le traitement a été étudié sur une cinquantaine d'enfants de 6,3 ± 5,1 ans souffrants de Molluscum contagiosum et le protocole, effectuée par le ‘Center for Biomedical Research, Inc., USA’ répond conformément aux Accords de Helsinki concernant les sujets humains. 

Expérimentation:

Les enfants ont été répartis en trois groupes test :

  • 1er groupe (n = 19), Traitement à l’HE de Tea tree + Iodine (TTI), une préparation composée de 95 % d’HE de Tea tree et de l’iode organique à 35 microlitre de la solution finale sans solvants ni additifs ou conservateurs.
  • 2ème groupe (n= 18), Traitement à l’HE de Tea tree seule (TTS)
  • 3èmegroupe (n= 16), Traitement à l’Iodine seule (IS)

Pour tous les groupes, on applique deux fois par jour avec une baguette en verre une goutte de 4 µl de la préparation testée sur chaque lésion de molluscum pendant 30 jours ou jusqu'à la disparition des lésions.

Le traitement est considéré comme réussi si, à la fin des 30 jours, les lésions ont complètement disparu ou si elles sont réduites à plus de 90 %.

Les enfants de chaque groupe étaient suivis, tous les 10 jours, par des médecins pour juger des progrès de l’essai clinique et pour évaluer les éventuels effets indésirables.

Des résultats très encourageants :

 - Dans le groupe TTI, 11 enfants sur 19 avaient une résolution totale du problème, 5/19 présentaient une réduction du nombre de lésions supérieure à 90 %, 2/19 une réduction des lésions ne satisfaisant pas au critère des 90 % et 1 enfant n’a pas continué l’essai. Au total 16/19 enfants (84%) répondent aux critères de l'étude pour la réussite du traitement. - Dans le groupe TTS, 5 enfants sur 18 avaient une réduction du nombre de lésions ne satisfaisant pas au critère des 90 %, et 4/18 satisfaisaient au critère de la réduction de 90 %. On peut souligner que le traitement à l'HE de tea-tree seule n'est pas dépourvu d'efficacité même si elle n'est pas totale au sens de l'étude. - Dans le groupe IS, 2 enfants ont été retirés de l’essai (ces parents ont constaté une aggravation de la maladie et ont choisi d'autres traitements), 4/16 présentaient une réduction spontanée du nombre de lésions, mais ne satisfaisaient pas au critère de la réduction de 90 %, et 1/16 satisfaisaient au critère de la réduction de 90 %. - Le traitement a été bien toléré et a souvent donné lieu à des résultats spectaculaires (voir photos ci-dessus). 

Conclusions de l'étude :

 Le traitement avec la solution HE de tea-tree + iodine présente une bonne rapidité d'action et une absence d'inflammation généralisée. Les auteurs suggèrent que le mélange n'a pas agi comme un stimulant immunitaire généralisé mais avec une action directe pour inhiber la propagation virale. Les résultats de cette étude suggèrent que l’association de l'HE de Tea tree à l’iodine est efficace et sûre dans les traitements topiques des molluscum contagiosum chez les enfants.

Quel traitement en aromathérapie familiale ?

Il est tout d’abord important de rappeler que le molluscum contagiosum est certes contagieux et handicapant pour l’enfant mais qu’il s’agit d’une affection bénigne qui disparaît d’elle-même dans la plupart des cas.

 

La consultation chez un dermatologue est cependant un must absolu. Seul le médecin peut diagnostiquer l’affection et proposer un traitement.

 

En aromathérapie, on s’intéresse à l’application d’1 à 2 gouttes d’un mélange d’HE pures, 2 à 3 fois par jour, point par point sur chaque excroissance.

On peut par exemple prendre pour référence la synergie proposée par Dominique Baudoux (2) :

  • 5 ml HECT Melaleuca Quinqenervia CT cinéole (HE de niaouli)
  • 3 ml HECT Melaleuca Alternifolia (HE de tea-tree)
  • 1 ml HECT Eucalyptus polybractea CT cryptone (HE d’eucalyptus  à cryptone)
  • 1 ml HECT Ocimum Basilicum ( HE de basilic exotique)

Si l’enfant a plus de 6 ans, la prise du contenu d’une capsule Oléocaps - 4 Système Ilmlunitaire dans une cuiller à thé de miel par jour pour booster l’immunité est également intéressante.

CONTINUER LA LECTURE

Des Huiles Essentielles pour la santé de Bébé !

Beaucoup d’entre nous pensent que les huiles essentielles ne sont pas adaptées à tous les publics car elles sont puissantes et extrêmement concentrées. Est-ce vrai ? En partie seulement. 

Soin des mains : un Baume aromatique pour les mains

Avec l'hiver glacial qui nous tombe dessus, ce sont avant tout nos mains qui vont trinquer ! Neige, vent et froid causent mains desséchées, fissures ou engelures dans le pire des cas... La peau des mains est particulièrement exposée et porter des gants ne suffit pas toujours. Il est possible de réaliser facilement chez soi un baume relipidant pour les mains, très hydratant et légèrement couvrant pour limiter la perte en eau. Découvrez notre recette conseil : Munissez vous d'un petit caquelon dans lequel vous ferez fondre 20 grammes de beurre de karité BIO et 10 ml de macérât huileux de calendula au bain marie. Une fois la préparation fondue, retirez du feu et laissez refroidir une à deux minutes. Ajoutez à l'huile obtenue une cuillère à café de miel liquide bio. Mélangez soigneusement avec un mini fouet ou une fourchette préalablement désinfectée (ou bouillie). Ajoutez enfin à la préparation refroidie les Huiles Essentielles suivantes : Huile Essentielle HECT de Palmarosa : 8 gouttes ; Huile Essentielle HECT de Ciste ladanifère : 5 gouttes ; Huile Essentielle HECT de Géranium rosat : 3 gouttes. Mélangez et versez la préparation semi-liquide dans un petit pot facile à emporter avec vous durant la journée. Placez le pot une nuit au réfrigérateur afin de stabiliser le baume ainsi formulé. Le baume ne contient pas de conservateurs et se conserve peu de temps (maximum deux ou trois semaines si vous l'utilisez tous les jours en y plongeant les doigts). Le miel et son pouvoir humectant hors pair va donner à ce baume un effet occlusif hydratant intense. Le beurre de karité et l'huile de calendula vont apaiser les mains irritées et douloureuse tout en assouplissant la peau des mains. Les huiles essentielles de ciste et de géranium, astringentes, participent à la réparation de la couche cornée abîmée. Le palmarosa favorise le renouvellement cellulaire et parfume le baume de son parfum zen. Si vous n'avez pas assez de temps à consacrer à la réalisation de votre propre baume, vous pouvez aussi soigner vos mains sèches avec notre beurre de karité bio (matin et soir), ou, notre crème Adaptarom (à tous moments de la journée).