Aromathérapie

Les bases de l'aromathérapie

Les bases de l'aromathérapie

Aroma… quoi ? Un ami, une connaissance vous a récemment parlé d’aromathérapie et d’huiles essentielles mais vous ne savez pas vraiment de quoi il s’agit. Comment les utiliser ? À quoi faire véritablement attention ? Ou encore comment les conserver ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre pour vous aider dans votre quête du savoir.

L’aromathérapie un art millénaire

Saviez-vous que la phytoaromathérapie est la plus vieille thérapie du monde ? Utilisée depuis toujours, c’est en 1930 que l’on parle pour la première fois d’aromathérapie. Complémentaire à l’allopathie, cette dernière vise à rétablir l’équilibre de l’organisme dans sa globalité. Aussi, avec un retour à la nature de plus en plus marqué dans notre société, de nouveaux besoins apparaissent. L’aromathérapie propose ainsi de redécouvrir cet art millénaire. Aujourd'hui, au sein de L’École française, des scientifiques et thérapeutes ont pris le relais pour faire connaitre cette approche comme médecine à part entière. Il ne s’agit donc pas d’un simple effet de mode mais bien d’une médecine de terrain qui, lorsqu’elle est utilisée à bon escient, peut faire de véritables merveilles.  

Les propriétés thérapeutiques

Parmi les 800.000 espèces végétales, les plantes aromatiques capables de synthétiser une essence sont peu nombreuses. Seul, 10% du règne végétal en a la possibilité. C’est par la distillation que ces plantes aromatiques produisent des huiles essentielles. Chaque huile essentielle est composée de molécules biochimiques qui sont à l’origine de ses propriétés.

La composition d’une huile essentielle est complexe. En effet, celle-ci contient de nombreuses molécules aromatiques différentes. Elle possède dès lors plusieurs propriétés thérapeutiques. Il existe de nombreuses études scientifiques qui démontrent les propriétés biologiques et médicales des huiles essentielles. Et de plus en plus reconnues également par le monde hospitalier. En outre, en fonction des besoins de chaque personne, il est possible de combiner les huiles essentielles en synergie. 

Modes d’utilisation des huiles essentielles

3 modes d’utilisation :

  • Application cutanée : La voie à privilégier est généralement l’application cutanée. En effet, les huiles essentielles traversent les couches cutanées pour rejoindre la circulation sanguine. Cette voie allie donc efficacité et sécurité d’emploi. Il est cependant conseillé pour certaines huiles essentielles de les diluer dans une huile végétale afin d’éviter la dermocausticité [1] ou par précaution, si vous les utilisez sur les jeunes enfants ou les femmes enceintes. Dans tous les cas, veillez à toujours bien choisir une huile végétale vierge et certifiée BIO.
  • Voie olfactive : Par cette voie d’administration, les odeurs et les messages qu’elles contiennent sont envoyés au cerveau limbique. C'est là où se logent nos émotions et notre mémoire affective. Les différentes techniques d’olfactothérapie sont : l'inhalation grâce à l’utilisation d’un aromastick inhalateur, la respiration au flacon, l’application sur les poignets pour ensuite « sentir » en posant les mains sur le nez et la diffusion.
Olfacto : méthode mains en cathédrale pour traitement aromathérapieOlfacto : méthode inhalateur de poche pour traitement aromathérapieOlfacto : méthode mouchoir pour traitement aromathérapieOlfacto : méthode diffusion pour traitement aromathérapie
  • Voie orale / sublinguale : Notre réseau sanguin et nerveux au niveau de la muqueuse buccale et sublinguale est tel, qu’il est très intéressant de profiter de ce mode d’utilisation notamment pour obtenir une action efficace et instantanée. Il est cependant important de diluer les gouttes d’huiles essentielles sur un support neutre ce qui permettra d’atténuer le goût et d’éviter le surdosage.

De la plante au flacon : un processus de fabrication de qualité

Obtenir une huile essentielle de qualité résulte d’un processus de distillation d’une plante aromatique (exemple : la menthe), d’une fleur (ex : camomille), d’une semence (ex : carotte), d’un bois (ex : santal), d’un fruit (ex : mandarine) ou encore d’une baie (ex : genièvre).

La distillation se fait par entrainement à la vapeur d’eau sous basse pression. Ce processus très délicat exige de l’expérience et une surveillance constante. L’artisan distillateur utilise par ailleurs son savoir-faire pour recueillir la quintessence de la plante, sans l’altérer.

huiles essentielles pour traitement aromathérapie

À la sortie de la cuve de distillation et sous pression contrôlée, la vapeur d’eau enrichie en huile essentielle traverse un serpentin où elle se condense. Ensuite, un essencier recueille l’eau et l’huile essentielle. Les agrumes (citronmandarine, ...) sont obtenus par un autre procédé qui est l’expression à froid, le produit ainsi obtenu se nomme ‘essence’ par les puristes et non huile essentielle.

Ce processus de fabrication permet d’élaborer une huile essentielle de qualité :

  • 100 % naturelle : c’est-à-dire non dénaturée avec des molécules de synthèse, des agents émulsifiants chimiques ou des huiles minérales.
  • 100% pure : c’est-à-dire exempte d’autres huiles essentielles proches, d’huiles végétales, d’alcool, etc.
  • 100% intégrale : non amputée, non décolorée, non déterpénée, non rectifiée, non suroxydée, non peroxydée.

Comment conserver ses huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont sensibles aux rayons ultraviolets. Elles se conservent donc dans des flacons en verre (brun, vert, bleu). Mais encore, n’oubliez pas de refermer votre flacon après utilisation pour préserver sa richesse en molécules. En suivant ces conseils, vous pourrez conserver une huile essentielle durant cinq ans et trois ans pour les essences.

Précautions d’emploi

Pour profiter pleinement de tous les bienfaits des huiles essentielles et garantir un usage adéquat de ces dernières, il est très utile de préciser les quelques conseils et précautions qui régissent leur utilisation. En effet, bien qu’elles soient naturelles, ces substances peuvent s’avérer dangereuses si les doses, les voies d’administration ou encore la fréquence des prises, ne sont pas respectées.

andgt;andgt; EN SAVOIR PLUS andlt;andlt;
Les conseils d'utilisation

Les 12 huiles essentielles préfrées de Dominique Baudoux

Dans le Guide pratrique d'Aromathérapie familiale et scientifque, vous trouverez les huiles essentielles qui figurent parmi les plus grands classiques : Basilic exotique, Bois de Hô, Camomille noble, Eucalyptus citronné, Géranium d'Egypte, Immortelle, Laurier noble, Lavande aspic, Menthe poivrée, RavintsaraTea tree et Thym vulgaire à thujanol. En effet, les avoir en sa possession c’est disposer d’une belle pharmacie familiale ! Vous trouverez également dans ce guide les synergies naturelles à réaliser contre les maux du quotidien. Une lecture facile qui vous permettra de savoir exactement comment les utiliser.

[1]  Dermocaustique : qui peut provoquer des irritations importantes de la peau et des muqueuses.