Beauté / Soin Aromathérapie

Chute de cheveux et pelade : une solution avec l’aromathérapie ?

Chute de cheveux et pelade : une solution avec l’aromathérapie ?

Chaque jour, de nombreuses personnes confrontées à une chute de cheveux se tournent vers l’aromathérapie pour envisager une solution. Les cas de chute de cheveux sont néanmoins très variés et peuvent être liés à différents facteurs. On ne lutte pas contre la perte des cheveux liée à une alopécie génétique avec les mêmes armes qu’en cas de pelade.

Il y a chute de cheveux et chute de cheveux 

Il est important de distinguer les différents cas de chute de cheveux et de le faire diagnostiquer par un médecin avant tout traitement.

Dans de nombreux cas de chutes de cheveux momentanées ou maîtrisables, la perte des cheveux est liée au facteur hormonal, notamment après l’accouchement ou à la ménopause. C’est aussi le cas quand une personne souffre de dérèglements thyroïdiens et voit sa chevelure s’affiner et ses cheveux tomber. Des traitements médicamenteux peuvent alors s’avérer utiles.

En revanche, l’alopécie androgénétique (la calvitie courante des hommes et de certaines rares femmes), à la fois liée au facteur hormonal et à l’hérédité génétique, ne trouve pas de traitement réellement efficace.

Qu'est-ce que la pelade ? 

Caractérisée par la chute des cheveux au niveau du cuir chevelu par plaques, l’alopecia areata peut conduire à la chute totale des cheveux et à une calvitie appelée alors alopecia totalis. Les causes de la pelade sont mal connues.

Une alopécie aiguë et soudaine peut également être liée à un traitement par chimiothérapie ou par radiothérapie, un stress important, des carences alimentaires ou une irradiation. Les cheveux peuvent éventuellement refaire leur apparition ensuite.

Tandis qu’une alopécie localisée sera plutôt liée à des pathologies cutanées causées par des facteurs externes (brûlure, teigne, lichen plan) ou auto-immunitaires (pelade). Ces cas sont plus complexes à traiter.

Beaucoup de patients en dermatologie sont concernés et la maladie peut avoir des conséquences psychologiques lourdes.

Une étude clinique sur l'effet des huiles essentielles sur la pelade 

Voici une étude clinique randomisée et contrôlée en double aveugle visant à évaluer l’efficacité d’une synergie d’huiles essentielles sur des patients atteints de pelade ne souffraient ni d’hypertension ni d’épilepsie et dont l’alopécie n’était pas d’ordre androgénique (hormonal et génétique).

Les 84 restants étaient partagés en deux groupes :

  • Le groupe huiles essentielles (actif), traité par la formule suivante: huiles essentielles de Thym vulgaire à thujanol Thymus vulgaris (2 gouttes), de Lavande vraie Lavandula angustifolia (3 gouttes), de Romarin à verbénone Rosmarinus officinalis (3 gouttes) et de Cèdre de l'Altas Cedrus atlantica (2 gouttes) mélangées dans les huiles végétales (HV) de Jojoba (3 ml) et de pépins de raisin (20 ml). Le patient devait se masser le cuir chevelu avec ce mélange pendant minium 2 minutes chaque soir en s’enroulant une serviette chaude autour de la tête pour favoriser l’absorption des huiles.
  • Le groupe huiles végétales (contrôle), était traité de la même manière mais uniquement avec le mélange d’huiles végétales de Jojoba et de pépins de raisin.
Trouvez le point de vente près de chez vous

Des résultats encourageants

Le traitement a été évalué à l’aide des photographies séquentielles de manière indépendante par 2 dermatologues qui n’étaient pas au courant de la nature du traitement administré. Chaque volontaire a été pris en photo à l’état initial, après 3 mois et après 7 mois. Le degré du succès de cette étude a été mesuré par deux méthodes: une analyse informatisée des zones d’alopécie et une échelle de la croissance de la poussée des cheveux allant de 1 à 6.

Une différence notable entre les deux groupes testés 

Les résultats de l’étude ont montré que l’amélioration était statistiquement significative dans toutes les évaluations menées.

44% des patients du groupe huile essentielle ont montré une nette amélioration, contre 15% seulement pour le groupe contrôle HV.

La mesure des zones d’alopécie dans le groupe huile essentielle a montré une réduction moyenne de la zone affectée de 103,9 cm2 à -1,8 cm2 par rapport au groupe contrôle.

Les auteurs ont confirmé que le succès de l’emploi de cette formulation à base d’HE est distinctement supérieur aux traitements conventionnels tels que le diphencyprone, l’acide squarique dibutylester, les corticostéroïdes en injections intradermiques ou la puvathérapie (Psoralène – UV).

Quelles huiles essentielles en cas de chute de cheveux ? 

Impossible de répondre à cette question de façon univoque. Dans les formulaires d’aromathérapie scientifiques, on retrouve cependant toujours des préparations aromatiques à faible dose (2% d’HE pour un shampooing traitant, un peu plus pour une huile traitante à masser au coucher sur la chevelure).

Pour stimuler les cheveux en perte de vitalité : 

Contre la chute des cheveux : 

Une formule de Dominique Baudoux : 

Incorporez trois gouttes de ce mélange à une noix de shampoing juste avant utilisation. Massez normalement, laissez poser quelques minutes et rincez. 

Pour stimuler la microcirculation sanguine et l'échange cellulaire : 

On optera pour l'huile essentielle de Pin sylvestre ou la Cannelle (écorce ou feuille) et ainsi mieux irriguer le cuir chevelu pour rendre la chevelure plus tenace : 

Frictionnez la chevelure avec l'huile après avoir lavé, rincé et essoré les cheveux normalement. Laissez poser toute la nuit. Répétez ce rituel deux à tois fois par semaine pendant trois semaines environ, en particulier en automne. 

Ce mélange ne convient pas en femmes enceintes ou allaitantes. 

Trouvez le point de vente près de chez vous

Si les cheveux ont déjà disparu, à ce jour, aucune huile essentielle n'a été prouvée apte à donner lieu à une repousse. 

Références : 

  • Isabelle C. Hay, MRCP; Margaret Jamieson, SRN; Anthony D. Ormerod, FRCP. Randomized Trial of Aromatherapy. Successful Treatment for Alopecia Areata. Arch Dermatol. 1998; 134: 1349-1352